La Mat' Mobile

Nos objectifs

Aider les avancées scientifiques

De magnifiques avancées voient le jour actuellement. Nous souhaitons les soutenir afin de permettre au plus grand nombre d'en bénéficier.

Sortir Mathieu de son handicap

Lui permettre d'avoir accès à une thérapie pour guérir de la paraplégie. Aujourd'hui, un deuxième essai clinique est prévu grâce au pouvoir des cellules souches.

Sensibiliser à la cause de la paralysie

Porter des idées nouvelles permettant de sortir de la fatalité du handicap. Ce n'est qu'en diffusant l'information qu'une réelle communauté de personnes paralysées pourra s'unir afin de faire valoir son droit à un traitement.

Aider les avancées scientifiques

Il existe dans le monde un grand nombre d’essais cliniques qui tentent de permettre aux personnes paralysées de retrouver leurs fonctions perdues. Parmi ces recherches, l’association française de personnes paralysées “Neurogel En Marche oeuvre depuis 20 ans afin de trouver une solution pour sortir du handicap. 
En collaboration avec l’Université de Milan, de Londres et d’Aix-Marseille, cette association a mené un traitement aux essais cliniques grâce à une technique opératoire spécifique pratiquée à l’hôpital de Kunming (Chine). 
La chirurgie consiste à: 
Libérer la moelle épinière des fibroses, kystes, adhérences, afin de lui permettre de retrouver sa position originelle.
Prélever la graisse abdominale du patient en l’activant mécaniquement, traitée de manière stérile avec un procédé entièrement breveté 
Application dans la région de la moelle épinière: les cellules souches vont pouvoir enclencher une repousse des fibres nerveuses en combinaison avec l’érythropoïétine et la physiothérapie (qui dure 1 an). 
Les résultats de cette étude sont incroyables: marche à l’aide d’un déambulateur haut, maitrise du mouvement, station debout, marche avec béquilles, améliorations génito-sphinctériennes. 

236516695_578997926590943_7388344004231131265_n

Sortir mathieu de son handicap

L’association Neurogel En Marche est prête, en collaboration avec tous les acteurs scientifiques de ce projet, à lancer un deuxième essai clinique auprès de 9 patients. Le but est donc de permettre à Mathieu d’avoir accès à cette thérapie, tout en espérant pouvoir récolter suffisamment de fonds afin que d’autres puissent en bénéficier. Nous ne sommes pas seuls dans cette recherche de fonds, c’est pourquoi nous espérons à terme unir les démarches entreprises par les différents patients pour réaliser notre objectif commun. Un deuxième essai clinique sera lancé seulement lorsque l’intégralité des fonds sera récoltée (rappel: 810 00€), et ainsi permettre aux 9 patients de partir. 

Les stratégies financières de l’état sont davantage orientées vers l’inclusion des personnes à mobilité réduite. L’investissement financier n’est pas tourné vers la guérison des blessés médullaires. Les associations de patients doivent donc trouver par elles-mêmes les fonds nécessaires afin d’atteindre leurs objectifs. 

Sensibiliser à la cause de la paralysie

Actuellement, l’idée de la fatalité de paralysie est fortement inscrite dans les centres de rééducation ainsi que dans la médecine française. Effectivement, jusqu’alors il n’existait aucun traitement connu, justifiant la nécessité d’orienter les patients sur l’acceptation de leur handicap plutôt que sur une thérapie irréalisable. 

Nous souhaitons créer un mouvement d’information auprès des différents acteurs médicaux, mais également auprès de tout un chacun puisque Neurogel En Marche travaille également à trouver une solution pour la phase aigüe de la paralysie. Cette phase correspond aux heures suivants un accident. Le but est d’agir directement à ce moment précis afin qu’à terme, la paralysie n’existe plus. 

Afin de porter ces idées, quoi de plus parlant que de constater la faisabilité sur une expérience réelle que Mathieu pourra diffuser ?

Aujourd'hui, il existe une solution !

Aidez-nous à la concrétiser.